Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Constellation de La Vierge...

Publié le par Oeil brillant

Con-Stella-Tion-de-la-Vierge.jpg

 

Je de piste Jeu te piste

Je te trouve Jeu de Trouv

ère sur tes étendues

à l'ombre d'un valon frais

Jeu me suis endormie

...

 

 

 

 

Voir les commentaires

L'Homme montagne...

Publié le par Oeil brillant

Tana-Umaga.jpg

 

Tana Umaga

L'Homme montagne n'était pas le surnom de Tana Umaga

Mais celui de Jona Lomu

 

Lorsqu'un sport d'équipe pensé pour le combat

Deviens un jeu d'évitement, il flirte avec l'art

Les Blacks ont su, à la différence des Français

Conservé cet esprit malgré les changement de règles

Dans les années 90...

 

Le Haka est un rite Maori, avant le combat

Il a été repris par les colonisateurs Anglo saxon

en l'honneur de ces fiers guerriers

Voici les paroles en Maori et en Français :

 

Paroles originales du haka Ka Mate :
"Ringa Pakia
Uma Tiraha
Turi whatia
Hope whai ake
Waeuwae takahia kia kino
Ka mate ! Ka mate !
Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuruhuru
Nana nei i tiki mai, whakawhiti te ra
A hupane ! A kaupane !
A hupane ! A kaupane !
Whiti te ra !
Hi !"

Traduction des paroles :
"Frappez des mains sur les cuisses
Que vos poitrines soufflent
Pliez les genoux
Laissez vos hanches suivre le rythme
Tapez des pieds aussi fort que vous pouvez
C'est la mort ! C'est la mort !
C'est la vie ! C'est la vie !
Voici l'homme poilu
Qui est allé chercher le soleil, et l'a fait briller de nouveau
Faites face ! Faites face en rang !
Faites face ! Faites face en rang !
Soyez solides et rapides devant le soleil qui brille !"

 

 

 

 

 

Reprise d'un vieux texte adapté à la World Cup 2011

 

Soirée confidence donc : " J'ai le méchant défaut de me voir trop beau, trop grand, bref je suis un peu mégalo... Quel rapport avec la balle ?

Mon grand-père, un homme fort discret et pas très rigolo, avait une passion qui illuminait son quotidien : le rugby. Une passion à laquelle il n'a jamais renoncé, jusqu'à supporter la présence des présidents de la droite française qui serraient les paluches des 30 joueurs avant un match international... Un comble pour ce communiste qui connut les ravages provoqués par nos démocraties libérales en Afrique du Sud, au Maroc et aux Etats-Unis entre 1942 et 1944... En dehors des matchs, il vitupérait contre ces capitalistes responsables de cette guerre qui l'a marqué jusque dans ses chairs... Il y avait cependant une limite à sa haine profonde des hommes de droite : le rugby.

Pour lui rendre hommage, il avait en fait 2 passions : le rugby et les maths. Mais cette 2ème, je ne l'ai jamais partagé ... trop abstraite... pas assez conviviale... Et pourtant, j'ai eu à en subir les dommages collatéraux : maths le mercredi après midi, le samedi après midi et le Dimanche bien sur, même le jour de l'an (8 heures au 1er janvier 1978). Une nuit, il a même rêvé la solution d'un de mes problèmes d'algèbre. J'ai jamais su si j'en éprouvait du respect ou une frousse incroyable à la pensée qu'il rêvait de...maths !

Pourtant, il y avait des moments de grâce, comme les rencontres France-All blacks, pour lesquelles on rangeait les droites, les équations et on parlait enfin !

Il me transmettait les valeurs de son rugby, celui qu'il aimait et que j'aime toujours... peut être plus aujourd'hui avec le temps qui est passé... Un après-midi, il avait réuni autour de lui quelques jeunes dont je faisais partie, pour l'unique leçon de rugby qu'il me donna sur un terrain... La sanction fut rapide : à trop garder la balle, à force de jouer perso, je passais plus de temps à terre et sous les autres qu'à courrir avec les autres... Plus je me heurtais à la phalange adverse, plus je voulais réussir l'exploit de mener seul le ballon dans l'embut... et plus je mordais la poussière. Les larmes sont venues, le découragement aussi... Mon grand père m'a regardé. L'expression de son visage s'est imprimé dans ma mémoire. Ce solitaire, cet ours mal léché qui n'a jamais invité un seul ami chez lui me dit comme une évidence  "Eh ! si tu fait pas la passe..., il faut faire la passe!"

 

 

J'ai donc appris grâce au rugby deux choses essentielles :

- On peut avoir des ennemis mais il y a des limites à ne pas dépasser. Il est bon de faire la passe même aux plus enragés des capitalistes...

- On ne fait rien sans l'autre et à trop se voir trop beau on mord la poussière. Faire la passe est une façon de sortir d'une impasse dans notre trajectoire de la vie, comme dans notre trajectoire sur le terrain. Je continue donc à faire la passe en ajoutant des liens et des dessins parce que je rebondis grâce à vos blogs, vos commentaires et trouve de nouvelles sources d'inspiration...

J'aime toujours voir un match à la télé... Je me bouche les oreilles lors des pubs, je ferme les yeux lorsque je vois bling bling, mais je garde l'esprit : pas d'insultes ! Et puis... et puis il y a toujours des moments de grâce lorsque les joueurs se font artistes, lorsqu'ils ont "des yeux derrière la tête, des mains à la place des pieds et des pieds dont ils usent comme des mains". Il y a ces moments rares où un joueur oubli les millions et les sponsors ; ces instants fugaces où l'on oubli les commentateurs à la con, les hooligans imbéciles... ces instants magiques de passe en aveugle où la balle est transmise sans voir l'équipier, simplement parce que l'on sait que l'autre est là...

Je vous souhaite à tous d'excellents moments rares pendant cette coupe du monde 2011 chez nos amis Néo-Zélandais... Et vive les All Blakcs !!!


Un peintre du foot : Nicolas de staël

http://www.artsimages.com/BIOGRAPHIES/destael.htm (je n'ai pas retrouvé le tableau "Le parc des Princes" si vous avez un lien, communiquer le SVP)

Voir les commentaires

Transparence...

Publié le par Bertocchio

Transparence.jpg

 

Tissu ténu

plis ingénus

ma mine de rien

a croqué ce joli ...

 

 

Version Vidéo Arielle Dombasle

Pardon, pardon, pardon pour la pub...

 

Voir les commentaires

Au delà du regard...

Publié le par Bertocchio

Au-dela-du-regard.jpg

 

Je pense au film de Wermer Herzog

"Aguirre, la colère de Dieu"

Je ne sais pourquoi...

Peut-être parce que les indiens

Qui étaient acteurs

demandèrent à Wermer

S'il désiraient qu'ils tuent l'homme fou

Klaus Kinski...

 

http://blog.anako.com/

 

 

 

Voir les commentaires

Dean Jokanovic Toumin par Pierre Arnaud...

Publié le par Bertocchio

Pierre-Arnaud.jpg

 

Un artiste d'après le portrait de Pierre Arnaud...

http://pierrearnaud.blog.lemonde.fr/category/lartiste-du-dimanche/

 

 

Voir les commentaires

ex- Tra Thérèse...

Publié le par Bertocchio

ex-Tra-therese.jpgLa création a cela de merveilleux

Elle nous surprend toujours

D'une fillette apeurée

j'ai modelé ses grands yeux

jusqu'à ce qu'un regard se fasse jour...

 

 

Voir les commentaires

Avenir ! Quel sera ton prénom ? ....

Publié le par Bertocchio

 

Avenir sera ton prénom

 

 Je ne suis qu'avenir

Je n'ai pas de prénom

Dans un proche avenir

Même plus de maison

Jai juste des souvenirs

Et a perpétué un nom

Mais laissez moi vous sourire !

 

 

 

 

 

(PS SVP : Proposez moi une musique ou une vidéo. En attendant voici Paquito ^^))

Voir les commentaires

Dépression...

Publié le par Bertocchio

Facile.jpg

 

Voir les commentaires